Eden


 :: Rps abandonnés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ft. Logane - Folie estivale

avatar
Jessy Morris
« Avec une grande puissance vient une grande responsabilité »
Messages : 34
dollars : 381
Multi-comptes : Eliott - Valen - Jason - Abigail - Arthur - Erika - Scott
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Juin - 1:28

Folie estivale - Merveilleux!

La robe ne fait pas le médecin!
Jessy & Logane

L’été, ce n’est pas seulement la fin des cours. Ce n’est pas non plus seulement une période pour se reposer. Il s’agit aussi d’une période de l’année qui signifie, pour moi, la liberté. Liberté de, parfois, m’habiller autrement. De m’habiller, par exemple, avec une robe. C’est très rare que l’envie me prend, mais j’ai appris à laisser court à mes désirs avec les années. Peut-être que ma passion pour les robes vient de cette interdiction que mon père avait si fortement appliquée dans ma jeunesse pour tout ce qui a attrait aux accessoires ne serait-ce qu’un brin féminin. Je ne suis pas dupe. Avec les années, j’ai compris ce que mon diagnostic veut dire. Je sais que physiquement, je suis une femme. Mais je n’accepterai jamais ma physionomie. Je sais que je suis un étranger dans mon propre corps, mais je sais aussi que je ne pourrais jamais me départir de mes parties féminines pour subir une chirurgie. J’ai un trouble de l’identité, certes, mais je ne suis pas trans. Non, je sais que je suis androgyne. Je crois qu’il y a une différence à y faire. Parfois, je me sens autant femme qu’homme, comme lorsque je porte des robes. Mais la majorité du temps, je m’identifie comme homme. Enfin, ce n’est pas un cours de psychologie que je veux donner en ce joli samedi ensoleillé.

Comme je le disais, il m’arrive parfois d’avoir de puissantes urges féminines. Cela arrive, à mon grand soulagement, lors des vacances d’été. C’est une période beaucoup moins achalandée sur le campus alors les chances de me faire prendre en robe par un autre étudiant sont beaucoup plus minces que lors d’une session régulière. Surtout considérant le fait que la fraternité Superman est l’une des plus achalandées. En été, elle est casie méconnaissable, en dehors de la musique assourdissante et des partys quelques fois par semaine. En dehors de cela, elle est étrangement calme. Chose qui me plait beaucoup, ne vous méprenez pas.

Or, vouloir me vêtir d’une robe alors que je ne possède aucun vêtement féminin est une chose quelque peu ardue. C’est pourquoi, lorsque l’envie me prend, je me dois de commettre un acte illégal et aller emprunter temporairement une robe à une jeune demoiselle de ma fraternité. Comme je suis une personne très discrète, c’est une chose bien simple en soi. Mais le risque de me faire prendre avec une robe à la main n’est pas quelque chose qui m’intéresse. Loin de là.

Après avoir départi sur les pour et les contre de cette grande aventure, je parcoure les larges corridors de la fraternité à la recherche d’une porte débarrée. Après quelques coins ronds, j’arrive devant une porte entre-ouverte. Je m’approche, regardant à travers l’ouverture si présence il y a dans la dite chambre. Lorsque je suis assuré d’être seul, j’entre rapidement en refermant la porte derrière moi. Le cœur battant à toute vitesse, je me dirige directement vers le garde-robe, feuilletant celui-ci en espérant y trouver un vêtement qui pourrait me satisfaire.

Bingo! Je mets la main sur une belle robe courte jaune. Je m’en empare, soupirant. Puis, je débarre la porte, passant la tête à travers afin de m’assurer que je suis seul dans le corridor. Convaincu que je suis le seul être assez stupide pour rester enfermer dans la fraternité alors qu’il y a un si beau soleil à l’extérieur, je prends une grande inspiration avant de partir au grand pas de course en direction de ma propre chambre.

Mission accomplie. Je parviens à ma chambre sans m’être fait repérée. Tout en reprenant mon souffle, je commence à me déshabiller. Souriant, je déroule le bandeau compressif autour de ma poitrine. J’expire bruyamment de soulagement. Massant légèrement mes seins constamment compressés, je glisse ma main dans un de mes tiroirs pour en sortir l’unique soutien-gorge que je possède. Enfin, je l’ai emprunté il y a quelques années déjà. Peut-être que j’ai simplement oublié de le rendre à ladite personne en question. Je l’enfile rapidement, puis je glisse mon corps mince dans la robe. Elle est légèrement trop grande, mais c’est très tolérable pour une robe qui ne m’appartient pas.

Une fois la robe bien en place, je m’empare d’une petite trousse à maquillage que je cache dans mon garde-robe. Il s’agit d’une très modeste trousse, ne comprenant qu’un seul item de chaque : mascara, crayon noir, ombre à paupières et un rouge à lèvres d’une couleur très semblable à la couleur naturelle de mes lèvres. Je prends le temps de me maquiller, ayant peu d’expérience. Je parviens tout de même à ne pas faire de dégât avec le crayon noir, ce qui me retire un petit sourire de soulagement.

Ayant enfin terminé, je me lève d’un bond pour faire face à mon miroir sur pieds. Je tourne quelques fois sur moi-même, toujours aussi surpris de la transformation. Mais je n’ai pas le temps de profiter d’avantage de cette douce apparence car quelqu’un cogne quelques petits coups à ma porte. Mon cœur fait un bond, et j’ouvre de grands yeux surpris. Qu’est-ce que je devrais faire?

Tournant rapidement autour de moi, je cris ma question avec nervosité

- C’est qui?

Logane. Merveilleux. Sarcastiquement parlant. Je fais la chose la plus logique sous le moment ; je saute sous mes couvertures, me couvrant jusqu’aux épaules malgré la chaleur et tournant le dos à Logane tandis qu’elle entre dans ma chambre. Merde. Merveilleux. Vraiment. MERVEILLEUX!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Dim 27 Aoû - 13:54
Invité
Folie estivaleCe matin, il faisait déjà doux, et ça me déprimait rien que de penser au fait que j’allais avoir chaud dans l’après-midi. J’haïssais déjà cette pensée. Vous me direz, qu’est ce que j’aime ? Il est vrai que depuis mon arrivée ici, il n’y a que très peu de chose que j’apprécie. Disons, qu’il les peu d’amis que j’ai, et… un ou deux cours. Et surtout, ce que j’apprécie c’est quand ma sœur n’est pas dans les parages. On peut dire que je la détestais, et encore plus que l’odeur du poivrons cuits. Elle était contre moi, et je détestais cette manie de me faire la morale en continue. Elle avait beau être plus âgée, cela ne lui donne pas vraiment le droit de me juger ou de me donner des ordres, et encore de faire son Jean de Lafontaine, l’écrivain de fable moralisatrice avec moi.

Je me suis levée, et habillée d’une veste sans manche, sans rien en dessous que je ferme jusqu’à quelques millimètre au dessus de ma poitrine. J’enfile mon slim noir et basket noires également avant de sortir dans la salle commune. Je dis bonjour à personne bien évidemment, je n’avais pas envie de parler à qui que ce soit. Je sors ensuite de la salle commune pour me balader dans locaux de l’institut avant qu’il fasse trop chaud, car il était certain qu’en plus j’allais m’ennuyer. Je marche tranquillement, les mains dans les poches quand j’entends une voix familière derrière moi.

« Loggy ! »

Je grogne et me retourne voyant ma sœur s’avancer vers moi. On peut même pas être tranquille dans cet institut c’est un truc de dingue ça ! Ceci dit, je voyais dans son regard que c’était important et elle tenait une enveloppe dans ses mains. Je fronce les sourcils.

« Les parents ont reçu ça pour toi, félicitations soeurette ! »

Je me doutais déjà de ce que c’était, je souris en coin et prend l’enveloppe, l’ouvrant avec précaution avant de la lire à voix haute, pour le plaisir de mes propres oreilles.

« Logane Hall,

Nous vous informons que vous êtes convoqués sur Thanagar en compagnie de votre famille afin de recevoir votre armure. Le :

24 novembre 2039.

Il est bien sur recommandé d’amener votre arme, une évaluation vous sera faite avec cette arme choisie par vous, et une autre choisi par nous même.
»


J’affiche un grand sourire et me visualise déjà avec mes ailes alors que ma sœur plante mon moment.

« Il faut que tu t’habitue à porter une jupe, l’armure pour fille c’est ça hein. »

Je roule des yeux et pivote pour reprendre mon chemin alors qu’elle attrape mon bras.

« Je suis sérieuse Loggy. »
« Déjà, je m’appelle Logane. Et j’aurai une armure d’homme, il est HORS de question que je me ridiculise en jupe, on n’est pas toutes allumeuses comme toi. Lâche-moi maintenant ! »

La jupe de l’armure était beaucoup trop courte à mon avis, alors voilà quoi… Et puis honnêtement, je veux juste les belles ailes quoi. Je me débarrasse du bras de ma sœur et accélère le pas tournant dans les couloirs jusqu’à la semer. Ceci dit, je voulais montrer cette lettre qu’à une seule personne au monde. Ma meilleure amie. Jessy.

Je décide donc d’aller jusque chez les Superman. Je rentre dans leur salle commune et leur demande la chambre de Jessy, il me la montre rapidement, et devant sa porte je me contente de regarder dans la serrure avant de toquer, pour voir si elle était là. Je souris la voyant en robe, cela lui allait bien, je la regarde faire et me retiens de pouffer de rire pour pas qu’elle se braque. Je fini par toquer, alors qu’elle demande qui c’est.

« C’est Log. »

J’appuie sur la poignée pour rentrer dans sa chambre, la voyant déjà dans son lit. Je ris rapidement en voyant sa tête qui me fait rire. Je roule des yeux et referme derrière moi.

« Cesse tes gamineries je t’ai vu dans la serrure, elle te va très bien d’ailleurs ! »

Je m’approche d’elle et tire sur la couette lui tendant la main. Alors que j’avais encore ma lettre dans mon autre main.

« Mets-toi debout que je te regarde de plus près ! »

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eden :: Rps abandonnés-
Sauter vers: