Eden


 :: Inscriptions :: Salle commune :: ➤ Mystique :: Joey Quinn Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I'm the king of madness...-Joey Quinn

avatar
Joey Quinn
Vilains
« On meurt en héros, ou on vit assez longtemps pour endosser le rôle du méchant.»
Messages : 31
dollars : 223
Avatar : Cameron Monaghan
Sous-groupes : Mystic/ Fraternité secrète des villains
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Mar - 17:23

Joey Harley Quinn

Si tu dois expliquer une blague, ce n’est plus une blague


Nom : Quinn
Prénom : Joey
Âge : 18 ans
Date de naissance : 1er Avril 2011
Situation familiale : Célibataire
Orientation sexuelle : Bisexuel
Descendant de / Génération / Héritage de quel pouvoir si pouvoir il y a : Joker & Harley ○ 3ème ( Petit-fils) ○ Immunité contre les poisons et les maladies, Force et Agilité élevée, ainsi que folie.
Groupe :Hulk ou Mystic ( Créateur également de la fraternité secrète)
Avatar : Cameron Monaghan

Anecdotes
Il a une jumelle du nom de Ruby ** Il a été élevé par ses grand-parents dès sa naissance * Il est un des plus populaires d'Eden pour son charisme et sa beauté ( selon les filles)* Sa mère a été élevée dans une famille d'accueil, loin de ses parents qui étaient à Arkham. * Il ne connait pas son père.* Il a été enlevé par ses grand-parents, avec sa jumelle, quand il avait 2 ans* Enfant, il tuait des animaux pour son plaisir.* Il a apprit à jouer avec les apparences depuis l'enfance* Sa couleur préférée est le vert.*Il a effectué une attaque à mains armées quand il avait 13 ans, en se faisant passer pour son grand-père* Il adore se déguiser.

Caractère

Joey est toujours très souriant et pret à aider les autres. Il est un des garçons les plus populaires d'Eden et toutes les filles revent de se voir accorder un de ses sourires ou regard. Il est très studieux et s'applique dans son travail. En psychologie, il est premier de sa classe. Il reve de devenir psychologue, afin d'aider les autres... ENFIN tout cela n'est qu'un masque.
Joey est un mélange des caractère sde ses grands-parents. Sujet à des sautes d'humeur, il n'est pas rare de le voir en colère, mais il arrive à se contrôler. Comme son grand-père, il a été diagnostiqué d'une instabilité émotionnelle, mais prend des "médicaments". Ce sont enfaite de fausses gellules pour se faire passer pour un gentil. Il n'a qu'un objectif: venger ses grand-parents de Batman et de diriger Eden ainsi que le monde. La seule personne avec qui il est "proche" est sa soeur jumelle, Ruby. Les deux se complètent et passe peu de temps 'un sans l'autre. Complétement fou, il n'est pourtant passé par aucune cuve d'acide. Son éducation a fait le tout. Il est tel un dictateur quand il veut. Cette année, il a décidé de créer une fraternité secrète qu'il dirige d'une main de fer. Les jeunes aux mauvaises intentions agissent sous son autorité, mais personne ne se doute de rien. Joey joue avec les apparences. Depuis la mort de son grand-père, il se fait appeler le Joker dans son clan. Aux réunions, son visage est en partie caché par un foulard vert avec un énorme sourire. Il porte le costume de son ancetre et imite sa voix. A la ville, il s'habille avec classe. Il a pourtant quelques attitudes assez féminine quand on l'observe d'un peu plus près. Il aime se maquiller légèrement pour sortir, porte parfois quelques éléments de la garde robe de sa soeur... Le jeune homme serait-il gay? Nul ne le sait.  

black pumpkin




Derrière l'écran
Pseudo :  Moony
Prénom :Nora
Âge : 17 et des poussières
Pays : Suisse!
Fréquence de connexion :Quand je peux et que je n'ai pas beaucoup de boulot XD
Inventé ou scénario : Inventé les enfants
Commentaires : JE VOUS AIMES MES CHOUCHOUS ON VA FAIRE DES GRANDES CHOSES
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joey Quinn
Vilains
« On meurt en héros, ou on vit assez longtemps pour endosser le rôle du méchant.»
Messages : 31
dollars : 223
Avatar : Cameron Monaghan
Sous-groupes : Mystic/ Fraternité secrète des villains
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Mar - 17:25

Histoire





I:La naissance

J’eus une naissance plutôt banale dans un hôpital de Gotham City.

Rien de spécial, juste le fait que nous étions deux à la naissance, moi et Ruby.

Evidemment, je suis sorti le premier pour la plus grande joie de ma mère, qui n’arrêtait pas de hurler.

Elle hurlerait encore plus dans quelques années. De la douleur, du sang…

Et trois personnes à ses côtés.

Ce fut celle qui allait être ma future grand-mère adoptive qui me prit la première dans ses bras. Un visage doux et stable, couvert de quelques ridules par-ci, par-là.

«  Oh mais regardez comme il est chou ! Coucou petit Jérôme ! Ne t’en fais pas, ta petite sœur va te rejoindre bientôt ! »

Deuxième cri horrible. On me dépose dans un berceau, avant que je ne sois rapidement rejoins par un deuxième être. Sa chaleur me fit écarter un sourire.

«  Oh regardez ! Jérôme tient le poignet de Ruby ! »

L’assemblée était hypnotisé par ce geste de ma petite main encore fragile. Cela était pourtant le début de notre lien.

Ma domination en tant qu’homme de la famille.


II: Le kidnapping

C’est dans le même état que je me retrouve, cette fois dans le salon de la belle maison familiale. Nous sommes un an plus tard et ma main est serrée contre le poignet de Ruby qui m’a pris mon jouet. Je hurle de mécontentement et elle pleure comme une gamine.

Un homme accourt.

Il est jeune, le visage fatigué, des cernes sous les yeux.

C’est mon père.

Enfin, plutôt l’enfoiré qui quitta ma mère quelques mois plus tard après…

« Joey, calme-toi petit ange… Laisse le jouet à ta sœur d’accord ? Regarde ! »

Le crétin attrape une autre petite voiture et la fait volé dans les airs. Je continue d’hurler. Non, mais il me prend pour un imbécile ou quoi ? Les voitures ne volent pas et même à cet âge, j’en étais conscient.

Mon père poussa un soupir, avant que la porte ne tombe sur le sol. J’entends un cri, provenant de la cuisine. Mon visage se dirige vers la porte, tandis que je me mets à rire.

«  Alors ? On n’invite pas ses parents à l’anniversaire des petits, Elly ? »

« Déjà qu’on n’a pas fait exprès de t’abandonner, chérie… Tu nous fais ça sans rien nous avertir. »

Mon père se lève pour se diriger vers les deux nouvelles silhouettes qui sont apparues dans le salon. Je continue à rire, tandis qu’une dame blonde me sourit doucement.

«  Allez-vous en ! Elly ne veut pas vous voir. Vous lui avez gâché sa vie ! »

«  Ho Ho Ho, tu es toujours là toi ? Eh ben à 21 ans, vous n’y êtes pas allés de main morte. A peine sorti du lycée et voilà que ça fait des gosses… »

«  En même temps, regarde puddin ! Ils vivent comme des rois ici. On devrait venir ici plus souvent non ? »

«  Harley chérie… Tu sais pourquoi on est venus non ? »

La dénommée Harley s’approche de moi et ma sœur, avec un grand sourire. Elle a un grand marteau et deux pistolets à la ceinture de son short. Je pense qu’elle ne doit pas avoir plus de 40 voire 50 ans. Puddin, pendant ce temps, pointe ses pistolets sur mes parents.

«  On vient juste les chercher pour faire un tour. Après tout, nos petits-enfants ont bien le droit à leur cadeau non ? »

«  Joker, tout ce que tu veux, mais pas mes enfants….Je t’en supplies…Papa… Maman… »

«  Oh Elly chérie… On va juste faire leur éducation et on te les ramène à leur majorité d’accord ? »

Je me sens alors soulevé. Je gazouille au lieu de pleurer de peur. Harley, ma grand-mère comme vous l’aurez compris, me dépose un baiser sur le front, tandis qu’elle me lance au Joker qui me rattrape. Elle prend par la suite ma petite sœur, avant de se diriger vers la porte.

«  On se voit dans 18 ans, mes amours. Bye Bye ! »


III: Premiers Meurtres

Notre disparition alerta toute la ville, mais personne ne retrouva jamais Jérôme et Ruby Wilson.

C’est simple. C’est comme s’ils n’avaient jamais exister.

Mon enfance se déroula donc dans la cave du Joker.A Gotham.

Même ma mère biologique ne connaissait pas l’endroit exact où elle se trouvait.
Ruby et moi apprenions donc à devenir les descendants officiels du roi et de la reine du crime.  J’aimais passer mon temps à m’occuper de petits animaux. Les torturer était ma passion.

Normal pour un tarré non ?

Il n’était pas rare de voir sur quelques photos, des enfants accompagner le duo mythique. Batman nous a déjà croisés plusieurs fois. Tout comme Robin et le reste de ces chauves-souris de malheur.

A 13 ans pourtant, quelque chose arriva.

Notre premier braquage, seuls.

Nous étions le nouveau duo du crime. Je portais le haut de grand-mère, sous ma grande veste et au-dessus de mon pantalon vert. Il m’arrivait parfois de sortir torse nu. Mon visage était le plus souvent caché d’un masque dessiné d’un grand sourire. Mes cheveux, roux, tirés vers l’arrière.

Ce fut un musée simple et ordinaire…

Enfin pas exactement.

C’était là ou travaillait notre mère, en tant que guide.

Alors quand j’arrivais face à elle, même transformé, ses yeux se radoucirent. Je pointai mon pistolet contre son front sans aucune pitié, un sourire sous mon masque.

«  Jeune homme, je ne crois pas que poser votre arme contre ma tempe soit une aussi bonne idée »

«  Oh, mais ma jolie… Tu ne sais pas à qui tu t’adresses… »

«  Puddin, elle t’embête la dame ? Tu veux que je lui porte un coup ? »

«  Ce ne sera pas nécessaire, Ruby. »

Ma sœur en resta muette, mais mon cerveau fit alors un saut en arrière. C’était bien ma mère.

«  Les enfants, je vous ai cherché durant des années… et voilà que vous êtes devenus les répliques parfaites de vos grands-parents… »

«  Tais-toi et montre nous ou est le fameux tableau. »

«  Oh, tout de suite. Mais, vous prendrez bien un petit thé dans mon bureau avant ? »

Je baissais les yeux vers le sol. Du haut de mon mètre 80, j’étais plus grand qu’elle. Je la dominais même. Elle posa sa main sur ma joue, tandis que je fixai de mes yeux son visage.

«  Jérôme… Mon grand… Mon dieu, tu es beau. Attends que je te retire ça… »

Je fis un mouvement de recul assez brusque, pointant à nouveau mon gun dans sa direction.

«  Ne me touchez pas ! Ma mère n’a rien à faire dans ma vie. «

Elle soupira, avant de poser ses mains sur ses hanches, une mine renfrognée.

«  Jérôme Wilson, tu vas baisser cette arme tout de suite et toi et ta sœur allez venir avec moi à la maison. Cela suffit. D’ailleurs, vos grands-parents sont toujours vivants ? Ils vont bien ces deux fous ? »

Je ne fis rien de tel, un simple rire s’extirpa de ma bouche. Un rire grinçant, tandis que je dirigeais mon gun cette fois contre ma tempe.

«  Si on compte autant à tes yeux, maman, tu pourrais bien nous montrer ce tableau, non ? Après tout, si nous sommes tes enfants… »

Elle eut un sourire glacial, avant d’hocher la tête et de nous emmener vers l’endroit. Je la vis ensuite sur le point d’appuyer sur le bouton d’alarme. Je m’approchais alors d’elle subitement, mon gun toujours contre ma gorge.

«  Tututu… Qu’est-ce que tu fais là ? Je croyais que tu ne voulais pas nous dénoncer, maman ? »

«  Vous n’êtes pas mes enfants. Enfin d’un point de vue biologique si, mais vous avez été élevés comme EUX. Et dans ce cas, il est normal qu’on vous emmène à Arkham les enfants… Vous êtes malades. »

Je reculai doucement, tandis que je commençai à rire. Rire de plus en plus fort, tandis que mon masque tombait.

J’avais les mêmes mimiques qu’eux. C’est normal, j’étais eux. Comme Ruby. Nous étions et serons toujours eux.

«  Oh ma chère mère… Tu n’oublieras jamais nos visages hein ? Nous ne sommes pas tes enfants, mais désolé, nous serons les deux derniers visages que tu auras vu avant de rejoindre ta vie rêvée. »

Ruby vient doucement poser sa tête sur mon épaule, tandis que j’enclenche la gachette.

«  Bye bye maman ! »

Notre voix a résonné exactement ensemble, tandis que la balle part en direction de son cœur. Elle s’écroule sur le sol doucement. Je baisse les yeux vers elle, avant de sourire. Puis de rire.

Fortement.

IV: Eden

Le reste de ces 4 années qui suivirent se passèrent plutôt rapidement.

Après le meurtre de ma génitrice, nous sommes rentrés dans notre cave. L’argent coula à flot pendant un long moment. Nos visages n’étaient pas connus des patrouilles de polices, car j’avais pensé à faire effacer la vidéos caméra du meurtre.

Mais quelques jours plus tard, mes grands-parents moururent.Mon grand-père assassiné et ma grand-mère de chagrin.

On nous arrêta un jour et notre père nous retrouva. Enfin, nous n’avions jamais vu son visage depuis notre naissance, mais il nous envoya des lettres, ainsi qu’un avocat.

Celui-ci fit changer nos papiers et nos noms.

Jérôme et Ruby Wilson devinrent Joey et Ruby Quinn.

Ce fut notre choix de prendre ce nom de famille.

Hommage à notre grand-mère...

Par la suite, nous fumes sortis d’Arkham, avant d’être envoyés au Canada. C’est là que nous débarquions à Eden, suite à des recommandations de psy plutôt étranges.

Depuis, Ruby et moi avons évolué dans cette petite société. J’étais devenu le gars populaire, un peu badboy, mais pas trop. Surtout bien habillé et qui faisait des clins d’oeils à tout le monde.

Plusieurs filles sont passées dans mon lit comme des garçons. Une petite réputation qui me donnait des droits de pouvoir.

Qu’importe les fils de super-héros, je suis le roi.

Destiné à la psychologie, je suis entré en première année et déjà ma réputation était grande.

Personne ne savait de qui, moi et Ruby, étions les descendants. On faisait de nombreuses suppositions.

Des enfants cachés de Flash ? De Batman ? De Supergirl ?

Personne ne se doutait de qui nous étions. Le jeu des masques était parfait.

Mais depuis quelques temps, Ruby et moi avions un grand projet.
Les jeunes vilains devaient faire quelque chose, au lieu de se conformer aux règles des pouilleux. Alors, nous avons établis des contacts par-ci, par-là et trouver un endroit propice aux réunions.

Personne ne connaissait notre véritable identité dans cette fraternité secrète. Nous nous donnions des surnoms. Évidemment, Joker et Harley furent les nôtres.

Nos masques cachaient nos bouches, seul un sourire terriblement glauque s’affichait.


Le spectacle peut commencer.


black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Rebecca Jones
Élite Novice
« La victoire, c'est de continuer à se battre »
Messages : 47
dollars : 432
Avatar : Ashley Benson
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 15 Juil - 4:04
J’aime beaucoup ton histoire, particulièrement la folie qui anime ton personnage très similaire à celle de son grand-père ! Je trouve le meurtre de ta mère bien amené dans le sens où il n’a quasiment pas vécu avec elle donc cela a beau être sa mère il n’y a pas de lien ce qui justifie la capacité au crime.
Serait-il possible d’envisager un lien préconçu entre nos personnages ?
J’aurais pensé partir de la méfiance que Rebecca pourrait avoir de Joey suite à une rencontre à la sortie d’un cours ou lorsqu’ils se seraient croisés dans un couloir par exemple ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Joey Quinn
Vilains
« On meurt en héros, ou on vit assez longtemps pour endosser le rôle du méchant.»
Messages : 31
dollars : 223
Avatar : Cameron Monaghan
Sous-groupes : Mystic/ Fraternité secrète des villains
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Juil - 9:40
Oh merci de tes compliments! Je suis d'accord pour un pré-lien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eden :: Inscriptions :: Salle commune :: ➤ Mystique :: Joey Quinn-
Sauter vers: