Eden


 :: Inscriptions :: Salle commune :: ➤ Personnel et Elite :: Scott Allen Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grand-son of Flash - I'm Impulse! Did u know, I have twins too?

avatar
Scott Allen
« Tu voudrais que la société t’acceptes mais tu ne t’acceptes pas toi-même. »
Messages : 68
dollars : 585
Avatar : Charlie Hunnam
Sous-groupes : Eliott - Jessy - Abi - Valen - Jason - Erika
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 28 Mar - 17:36

Scott Allen


“L’intelligence est invincible mais l’élément est imprenable.”


Nom : Allen
Prénom : Scott
Âge : 27 ans
Date de naissance : 11 septembre 2012, c'est ironique non? La même année, Apocalypse était enfin vaincu. J'imagine encore ma mère crier pendant son accouchement, en même temps que la planète criait de terreur sous le règne d'Apocalypse. Ouais, on a eu une belle naissance.
Situation familiale : Aisée
Orientation sexuelle : Bisexuel
Descendant de / Génération / Héritage de quel pouvoir si pouvoir il y a : : Flash * 3e génération * Vitesse surhumaine, possibilité de faire des voyages dans le temps (je n'ai pas encore été en mesure de faire un voyage dans le futur, même si Barry l'a déjà fait. Puis, je ne suis pas assez fou pour retourner dans le passé. Je sais quels en sont les conséquences et je ne suis pas prêt à y faire face. De toute manière, je suis loin de maitriser ce niveau de compétence), capacité de régénérescence,
Groupe : Ancien de la fraternité Superman, membre de l'Élite et professeur de combat rapproché avec Howen
Avatar : Ben Dahlhaus

Anecdotes
Je n'aime pas les abeilles, mais vraiment pas... / T'as déjà écouté des séries TV de plusieurs saisons en quelques minutes? Moi si. Et étudier en quelques minutes, juste avant un examen. Et lire les livres scolaires en moins d'une minute. Ouais, il faut dire que c'est utile. Don de speedster. / La majorité du temps, je vois tout au ralenti. Pour que je puisse vous entendre parler à un rythme normal, je dois ralentir mon propre ryhtme car notre système roule à une vitesse différence de la votre... Et donc, lorsque je cours vous me voyez qu'un trait de lumière alors que moi... Bah pour moi, je cours normalement. Marcher, c'est sautiller pour moi. Courir normalement, c'est comme de marcher pour le commun des mortels. Bref, je n'ai rien d'un mec ordinaire / Tu sais un des avantages? Je suis très habille avec mes doigts et ma langue    T'as déjà gouté à du sexe version speedster? Non? T'inquiète, on ai quelques speedsters pour t'apprendre la leçon à l'Institut, mais je reste le meilleur d'entre tous./ Vous vous demandez comment cela se fait que je sois aussi intelligent? Eh bien, ce n'est pas vraiment un miracle. Après tout, mon grand-père était un scienftique bien avant d'être Flash, et mes deux parents le sont aussi. La question serait plutôt: pourquoi mes frères et ma soeur ne le sont pas?/ Ma couleur de lumière est orange-rouge. Mais ce n'est pas ma couleur préférée. / J'adore la musique, je joue même de la guitare. Mais cela, peu de personnes sont au courant.

Caractère

Salut! Moi c’est Scott Allen! Beau gosse, yeux bleus, grande barbe de dieu, les cheveux châtains et ondulés? Plus longs que ceux que ta grand-mère? Allez! C’est certain que tu m’as déjà croisé dans un des corridors de l’Institut! T’as sûrement même fantasmer sur mon corps d’Apolon ou bien rêver à mes douces mains sur ton corps… Enfin bon, je suis parfait, que veux-tu! Un vrai génie, le seul génie du quadruplet de mes parents à vrai dire! Et j’en suis très fier! Ce n’est pas pour rien que je viens de la fraternité de Superman! Je vous l’assure, on ai les meilleurs. La crème de la crème! La force combinée à l’intelligence! Que demander de mieux?

Vous voulez connaitre mes qualités? Eh bien, je sais être généreux, investi, charmant, rêveur, sympathique (trop?), souriant, compréhensif, compétitif... Puis, même si j'ai des répliques cinglantes, que je suis largement sarcastique et taquin, je suis une oreille attentive. Mais attention, je peux perdre facilement patience si vous refusez de voir la vérité en face ou bien de remédidier à votre situation. Ne prenez même pas la peine de venir me parler de vos problèmes si vous croyez que je sais tout simplement hocher la tête en disant que je comprends. Non, parce que pour moi, il y a toujours une façon d'améliorer une situation. Pour cette raison, on me dit souvent que je suis quelqu'un de très naîf. J'ai un bon fond, un coeur facilement blessé mais je le montre que très rarement. Au lieu, je préfère me cacher derrière un sourire charmeur que de démontrer ce côté sensible et moins...masculin de ma personne.

Mais je suis aussi quelque peu misogyne. Je ne prends pas très bien qu'une femme puisse être meilleure que moi. Alors bon, les amazones et moi, ce n'est pas du tout compatible! C'est peut-être pourquoi je suis autant fasciné par Emily. Elle n'a pas de pouvoir, et pourtant elle réussi à me mettre K.O en combat. Bon, il faut dire que je n'utilise pas mon pouvoir en sa présence, mais tout de même. Au début, cela m'avait pronfondémment irrité. Puis, elle était devenu une intrigue à mes yeux. Et elle l'est encore à ce jour.  

black pumpkin




Derrière l'écran
Pseudo : Jynnea
Prénom : Andréa mais on m'appelle Adé
Âge : 22 ans
Pays : CANADAAAAAAAA
Fréquence de connexion : Ça dépends des sessions!
Inventé ou scénario : De ma tête!
Commentaires : ON AI BEAUX!
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Scott Allen
« Tu voudrais que la société t’acceptes mais tu ne t’acceptes pas toi-même. »
Messages : 68
dollars : 585
Avatar : Charlie Hunnam
Sous-groupes : Eliott - Jessy - Abi - Valen - Jason - Erika
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 29 Mar - 0:53

Histoire





PARTIE 1: MA MÈRE DOIT AVOIR LE VAGIN LOUSSE

- T'es sérieux vieux?

Les pieds déposés contre le banc de l’unique fauteuil de notre salle commune, je suis couché au sol, le dos appuyé contre le carrelage frais du plancher. Je relève légèrement la tête vers l’arrière, observant la silhouette d’un de mes jumeaux s’aventurer dans ma direction. J’observe sa démarche, son regard désespéré posé sur moi. Lorsqu’il s’arrête, je peux voir ses narines d’un angle très désavantageux, ce qui me fait entrer quelque secondes dans une transe philosophique en lien avec ses trous de narine. Je lève une de mes mains, pointant une des narines trop immenses de mon frère. Par chance, j’ai hérité de notre mère là-dessus.

D’ailleurs, je me suis toujours demandé comment nous avions pu être quatre jumeaux non identiques. Les docteurs ne sont pas en mesure d’expliquer notre cas, étant donné que cela relève d’un miracle. Mais j’ai toujours eu ma propre théorie. Étant donné que nos deux parents sont ce qu’on appelle des «speedsters», je crois que leur système reproducteur est lui aussi en vitesse maximale. Est-ce vraiment impossible que quatre ovules aient été fécondés en même temps alors qu’on ne considère même plus le voyage dans le temps impossible depuis que mon grand-père a prouvé au monde le contraire? Nah, je n’y pense pas une seule seconde. Mais bien évidemment, comme nos parents nous ont eu alors que des guerres infernales séparaient les héros de ce monde, ils n’ont pas tenté de pousser l’explication plus loin. Qui plus est, aucun d’eux n’a révélé leurs pouvoirs au reste de monde. C’est bien la seule raison pour laquelle ils sont toujours en vie. Comme mon père est un héritier non officiel de Barry Allen (disons qu’avant Iris, il avait une vie sexuelle aussi), il n’a porté le nom d’Allen qu’à la mort de mon grand-père. Avant, il utilisait le nom de famille de ma grand-mère. Cette belle grand-mère, tout ce qu’il y a de plus chérissable et ordinaire! Elle nous gardait souvent lorsque nous étions des bébés monstres speedsters. Bref, tout cela pour dire que nous avons de la chance que nos parents soient encore en vie. Il faut dire que le fait qu’ils aient enménagés au Canada dès notre naissance a augmenté leur taux de survie de façon considérable. Bien que la chasse aux sorciers, comme je m’amuse à l’appeler, n’était pas aussi intense au Canada, ils sont parvenus à s’isoler à la campagne sans remuer trop de doutes. C’est ainsi que nous avons vécu sur une belle fermette, où notre grand-mère a finalement acceptée de déménager pour s’occuper de nous. Quelle femme charmante!

En quelque sorte, le pouvoir familial de la «Speed Force» fait aussi partie de la définition d’un mutant. Mais mes parents n’ont jamais employés ce terme. Ils n’aiment pas le concept péjoratif qui l’entoure. Donc, nous sommes , pour eux, simplement des enfants de la «Speed Force», ou des speedsters si vous préférez un terme moins casse-tête. Je ne tenterai pas de vous expliquer le concept de la « Speed Force» étant donné que c’est un concept encore très vaste pour nous, bien que mon grand-père semblait s’y connaître en profondeur. Chaque fois que nous avons tenté de questionner notre père à ce sujet, il l’évitait en disant qu’il était préférable que nous restions éloignés de ce principe étant donné que la «Speed Force» avait affecté son propre père d’une manière qu’il ne veut pas élaborer. Après quelques recherches approfondies, j’en suis venu à la conclusion que notre grand-père, Barry Hallen, était devenu ce que j’appelle le «Collecteur» suite à des événements tragiques. Qu’est ce que le collecteur? En gros, c’est une version très laide et monstrueuse d’un speedster. En dehors de cela, je n’ai pas été en mesure de trouver ni le pourquoi, ni le comment de sa transformation. Je ne connais pas non plus le nom exact avec lequel l’employer, mais le Collecteur me va amplement. Après tout, son rôle consiste à « collecter »

C’est tout de même triste de réaliser que The Flash, ce personnage si important aux yeux de plusieurs, est devenu le pire ennemi des Speedsters. C’est triste, mais peu importe le nombre de temps que je pourrais méditer à ce sujet, les faits ne changeront pas. Mais je vais vous l’avouer, ma plus grande peur serait de devoir faire face à Barry un de ces jours. Pour cette raison, je me tiens bien tranquille dans cet Institut, n’utilisant mon pouvoir que dans les limites du raisonnable même si mes frères sont parfois plus téméraires. Nous aimons bien blaguer que je suis le cerveau de notre petite «speed force» entre mes frères et ma sœur. Car oui, nous avons un lien spécial. Nous sommes incapable de le décrire avec exactitude, même si je m’écorces d’en découvrir d’avantage à ce sujet depuis quelques années. Avec le génocide mutant, les recherches sur les mutants ainsi que les nouvelles à leur sujet a été classé gouvernemental. Plusieurs informations autrefois disponibles en ligne sont maintenant introuvables. Du moins, c’est ce que mon père m’a dit lorsque je lui ai posé des questions sur le lien qui nous unit. Il m’a simplement répondu qu’il y avait certainement un lien qui nous unissait, sans pouvoir précisé de quelle nature il s’agit. Sincèrement père, t’aurais pu faire un effort pour mentir. Je connais notre vieux. Je sais qu’il nous ment depuis notre enfance. Il connait des détails de notre vie qu’il refuse de nous dévoiler. Et notre mère encourage cet alliénation en jouant à la mère idiote qui ne comprend pas les termes que j’emploie. Ma mère est une scientifique, tout comme mon père. Ils ont suivi les traces de mon grand-père, alors ils ne peuvent pas me berner à ce sujet. Je sais qu’ils savent, je dois tout simplement trouver le moyen de leur faire cracher la vérité à notre sujet.

Cela dit, je n’ai jamais aimé le nez de mon frère. Il m’irrite. Il est trop gros. Imposant. Robustre. Cela ne va pas du tout avec lui.

- T’es laid...

Il m'a fait une simple grimace, ce qui m'a fait hocher la tête de gauche à droite. J'arrête de respirer quelques instants, ce qui me replonge dans un mauvais souvenir qui me hante depuis trop de mois maintenant.

PARTIE 2: QUAND CAPTAIN COLD 2.0 DÉCIDE DE FAIRE UNE CRISE DE JALOUSIE

Je crois que certaines personnes n’aiment pas vraiment mon humour noir. Et lorsque cette personne s’avère être le petit-fils d’un des pires ennemis de mon grand-père, il faut dire que les conséquences sont bien plus graves. Mais qui aurait cru qu’il prendre mes blagues aussi sérieusement? Peut-être tout le monde en fait, sauf moi. Dans un certain sens, je suis extrêmement naif dans cet excès d’intelligence que j’ai. Il faut bien que nous ayons tous quelques défauts, n’est-ce pas?

Donc. Julius Snart, ou monsieur le grand Captain Cold 2.0, n’a pas apprécié les commentaires cinglants que je lui ai envoyé l’année dernière. Et pour cette raison, au milieu d’octobre 3038, il m’a mené dans une embuscade. Je ne comprends pas vraiment pourquoi je n’ai pas réalisé qu’il s’agissait probablement d’une mauvaise idée. Peut-être parce que je suis souvent trop certain de mes pouvoirs et ses capacités. En cas de danger, je peux toujours courir. Mais pas cette fois-ci. Je ne pouvais pas, il s’en ai bien assuré.

Sa requête était pourtant simple; je devais le rejoindre au quai du lac Moraine à minuit. Je m’y suis rendu, en une fraction de seconde, mais il n’y était pas. Alors, je me suis assis sur le rebord du quai, ayant enlevé mes souliers pour laisser tremper mes pieds dans l’eau fraîche du lac. J’observais les feuilles au loin, les étoiles… Puis, plus rien.

À mon réveil, j’étais au fond du lac. Frigorifié. Gelé. Emprisonné dans mon propre corps, paralysé par une surface glacée sur mon corps. Suffoquant. Les poumons brûlants, de l’eau qui s’enfonçait tranquillement dans ma gorge, dans mes poumons. Même sous l’eau, j’ai tenté de faire vibrer mon corps pour casser la glace, mais la température trop basse avait fait en sorte que mes pouvoirs étaient aussi au ralenti. Alors, j’ai crié. Comme un dernier souffle, car je croyais bien que c’était ma fin, j’ai crié en expirant les dernières parcelles d’oxygène dans mes poumons. Puis, j’ai cessé de me battre. J’ai fermé les yeux, et j’ai attendu que la mort vienne me chercher.

Ou Emily. Ahhh, ma douce Emily! Qu’est-ce que je serais sans elle? Enfin, je blague. Ou, peut-être pas? Peu importe. Elle a plongé dans le lac telle l’héroïne qu’elle est (non, pas la drogue! Même si elle est une drogue pour moi…) et m’a agrippé de ses bras de femme (ah! Sans commentaire!) À semi-conscient, j’avais l’impression que les bras qui me portaient étaient les bras d’un ange…qui m’a trimballé sur les roches (Fait attention la prochaine fois! Une chance que je guéris vite!) pour finalement me laisser choir au sol. Elle m’a dit de tousser, puis sa bouche contre la mienne… Elle a soufflé et j’ai…

Toussé comme je n’ai jamais toussé de ma sainte vie. J’ai vomi, j’ai fait tous ses temps. Et elle, elle se tenait là, à la lueur de la lune… Et tout ce que je pouvais penser, c’était à quel point elle était belle avec les cheveux mouillées et… Oh mais, elle m’avait embrassé! J’avais les poumons qui criaient «J’ai mal!», et pourtant j’ai éclaté d’un rire profond qui m’a fait toussé par la suite. Pour une fois, même si c’était dans des circonstances malencontreuses, j’avais gagné quelque chose. Un baiser! AH, ce cher Éthan! Il peut bien pourrir en enfer! (Pardon Éthan, paix à ton âme)J’avais eu le droit de toucher une fraction de seconde ses belles et douces lèvres bien… Je divague. Tout cela pour dire que pour le moment, je gérais très bien le fait que j’avais passé à deux doigts de me noyer. Donc, je me levai, un sourire niais au visage, je l’ai remercié puis j’ai quitté Emily en puissance 10 en lançant simplement

Attends qu’Ethan apprenne ça, il va être rouge de colère!

Fier de moi, Je suis arrivé à ma fraternité en un temps remarquable et une fois dans ma chambre… Une fois dans ma chambre, c’est là que j’ai été frappé.

PARTIE 3: COMMENT SE TAPPER SUR LA TÊTE VERSION ALLEN: JE VOUS LE DIS, C'EST UN TRAIT DE FAMILLE!

Et les jours suivants, et les semaines suivantes. Je ne parvenais plus à dormir. Je me réveillais chaque nuit en sursaut, revivant ma noyade. Mais je tentais de le cacher, de me convaincre, de me dire que j’étais encore fonctionnel… Surtout que trois semaines après ce «tragique» accident, nous avions notre mission de qualification pour entrer officiellement dans l’Élite. Depuis quelques années déjà, mes frères, ma sœur, Ethan, Emily et moi-même faisions partie de l’Élite novice. Et ayant enfin terminés nos études, nous avions fait notre demande pour entrer au sein de l’Élite. Mais cela ne venait pas à un mince prix. Nous devions prouver notre place, et c’est pourquoi nous avons été envoyés en mission. Celle-ci était simple; nous devions aller chercher un jeune enfant pour le ramener à l’Institut. Bien que je n’allais pas bien du tout, faute d’un manque atroce de sommeil, j’ai convaincu Abigail de me permettre d’y aller. Voyant à quel point j’étais borné, elle m’a permis de les accompagner malgré le fait que j’avais peine à me tenir debout. Puis, il faut dire que je refusais de laisser Emily seule avec Ethan une fois de plus. Moins elle avait d’intimité avec lui et plus je me sentais bien. Que voulez-vous!!

Le début de la mission s’était bien déroulé. Nous étions parvenu à localiser l’enfant dans une ruelle bien sombre (DING DONG, pourquoi t’as pas allumé à ce moment-là, pauvre con!) d’après les coordonnés transmises par S.A.M. Il se tenait là, bien droit et docile, nous faisant face sans pourtant nous regarder. Il jouait nerveusement avec ses mains, et c’est à ce moment que j’ai dis ce que je regretterai toujours.

Hey les amoureux, pourquoi ne pas aller le chercher que vous puissiez l’adopter? Un môme, c’est parfait pour toi Ethan!

Je suppose que dans un sens, c’est de ma faute s’ils y sont allés. Je suppose que dans un sens, mon ironie m’a joué le plus cruel des tours. Ils se sont avancés vers lui, Ethan me lançant une grimace sans qu’Emily ne s’en aperçoive. Lorsqu’elle s’est penchée vers le gamin pour poser une main sur son épaule, j’ai compris que quelque chose n’allait pas. J’ai compris, et si j’avais suivi mon instinct, j’aurais pu les sauver. Mais j’étais si blasé par la vie, par le manque de sommeil, par ma jalousie incontrôlable envers Ethan que j’ai… je suis restée bien en place, croisant mes mains contre ma poitrine. Et l’instant d’après, Emily et Ethan disparaissaient en même temps que le jeune garçon. Pouf! Disparus! Nada! Plus rien!

Je ne vous raconterai pas la panique générale qui s’est installée dans le groupe par la suite, ni le bordel que cela a créé à l’Institut… Ni le bordel dans ma tête. La culpabilité. Les remords. Et si je les avais prévenu, les aurions-nous perdus?

Pendant les deux semaines de sa disparation, je n’ai pas été en mesure de fermer l’œil. De toute manière, dès que je dormais réellement je me réveillais avec ce putain de cauchemar! Donc, autant dire que j’ai passé deux semaines sans dormir plus que 2 heures par nuit. Je n’étais plus qu’un squelette ambulant; une carcasse vide qui tentait de marcher mais qui n’avait plus de forces; un homme fier à l’extérieur et incomplet à l’intérieur. Comment ma vie avait pu dépérir aussi rapidement?

Je n'en sais rien, mais je sais aussi qu’elle a changé drastiquement une seconde fois. Un soir, alors que je faisais (ENCORE) les cent pas dans ma chambre, mon téléphone s’est mis à vibrer. Voyant qu’il était prêt de 3 heures du matin, j’ai regardé le numéro inconnu, interlocuté pendant quelques instants avant de répondre. Et puis, la voix d’Emily m’a appelé. Après lui avoir demandé ou elle se trouvait, je suis immédiatement parti la chercher. Je n’ai même pas pris le temps de mettre mon uniforme de speedster. C’est pourquoi, lorsque je suis arrivé face à elle, j’avais les pieds ensanglantés. Mais cela ne me dérangeait car elle, elle était là… Et en vie.

- Où est Ethan?

Cette question m’est venu sur le bout des lèvres sans que je puisse la contrôler. Même si je n’ai jamais apprécié sa personne, ce n’était pas une raison pour lui souhaiter du mal. Mais lorsqu’elle resta silencieuse, j’ai compris. J’ai compris qu’elle avait vécu des choses trop graves pour en parler. J’ai aussi compris qu’Ethan n’allait pas revenir. Il était mort. Comment? Eh bien cela, je ne le sais toujours pas. Emily refuse de me parler, de me croiser, de poser les yeux sur moi. Au fond de moi, je sais qu’elle m’en veut. Qu’elle sait que tout cela est de ma faute. Et pourtant, je tente d’ignorer cette rage, cette impuissance. Je l’ignore, plaçant un sourire sur mes lèvres au lieu de larmes dans mes yeux.


black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eden :: Inscriptions :: Salle commune :: ➤ Personnel et Elite :: Scott Allen-
Sauter vers: