Eden


 :: Institut :: Sous-sol :: ➤ Salle d'entrainement virtuelle Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ft. Adam - What the hell is going on?

avatar
Abigail Miller
Doyenne de l'Élite novice
Messages : 32
dollars : 320
Avatar : Jaimie Alexander
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Juil - 1:23
img_rp
What the hell is going on?
La salle d'entrainement est en délire!

Nous sommes au beau milieu de l’été dans les grandes chaleurs de la fin juillet. La température est désagréable, humide et pluvieuse. Aujourd’hui, j’ai décidé d’amener l’Élite novice à la salle de simulation, car je suis consciente que l’air est beaucoup trop humide présentement pour que mes élèves soient vraiment efficaces à l’extérieur. Personnellement, l’humidité ne fait qu’augmenter la source de pouvoir, un avantage parfois pratique dans certaines situations. Ainsi, l’objectif que j’ai planifié pour la salle de simulation consiste à parcourir à la course un chemin parsemé d’obstacles, en plus de recevoir des coups de toute sorte : paralysie, électrification, arrosage à jet fort, glace noire produite par moi-même… Bref, je compte bien m’amuser un tant soit peu avec eux.

Tout semble bien se dérouler, et la moitié de mon groupe a terminé le parcours lorsque les choses commencent à s’envenimer.  Les canons semblent augmenter la vitesse de leurs attaques, et les murs commencent tout d’un coup à changer de direction ou de forme. Rapidement, je suis séparé de mes élèves. Ceux-ci se retrouvent coincés entre quatre murs. Incapable de trouver une issue pour les rejoindre, je leur demande de rester calmes tandis que je me dirige vers la porte pour appeler de l’aide. M’emparant du téléphone placé au mur, je compose le numéro d’urgence directement lié à S.A.M. Celui-ci répond immédiatement. Je tente de garder mon calme, mais je sais qu’il peut sentir ma nervosité lorsque je parle.

- S.A.M, transfères-moi au mec qui s’occupe de l’informatique!

Sa voix mécanique me fait frissonner, comme à chaque fois que je dois m’entretenir avec lui. Bien qu’il a une apparence humaine, une certaine froideur dans sa façon d’être m’empêche de le considérer tel quel. Même si au fond, S.A.M est mon supérieur immédiat.

- Que se passe-t-il Miller?

J’inspire profondément, tentant de garder mon calme. J’entends une élève crier, ce qui explose totalement ma barrière émotive.

- MAINTENANT!

Sans dire un mot de plus, S.A.M me transfère. Après quelques coups de sonnerie, un homme me répond au bout du fil. Ayant perdu mon tact, j’utilise une voix distante et pressée pour lui parler.

- C’est toi le gars qui s’occupe de l’informatique? Il y a quelque chose qui ne va pas bien avec la salle de simulation, et mes élèves sont pris entre quatre murs. Je te conseille de courir vite, ou l’un d’eux pourrait se faire blesser.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adam Estuevez
« Tu voudrais que la société t’acceptes mais tu ne t’acceptes pas toi-même. »
Messages : 67
dollars : 543
Avatar : Elyes Gabel
Multi-comptes : non
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Juil - 5:55
Occuper à convertir une système de sécurité obsolète en réel système de sécurité, Adam fut rapidement contacter par S.A.M. Il mit du temps à comprendre qui lui parlait, n'ayant pas encore l'habitude de parler à cette machine et pourtant, c'était sûrement l'une des rares personnes avec qui le jeune homme avait l'habitude de parler. Il effectua une grimace en entendant ce qu'on venait de lui dire. L'A.I lui dit qu'une personne voulait lui parler. Il attendit relâchant un peu son attention de sa conversion. Soudain une voix de femme prit la parole, et Adam ne la connaissait pas. Il écouta ce qu'elle lui dit. Visiblement il y avait un soucie avec l'A.I de la salle virtuelle. Il fit donc :"Je me dépêche, tenter de mettre vos élèves en sécurité. Je vais déjà pirater de là où je suis les consoles, ce qui devrait vous laissez quelques secondes afin de vous retrouver, mais je ne pourrais pas faire plus vite pour le moment." Il pianota en parlant et tout en se levant et en marchant en direction de la salle, sur sa tablette, il réussit à ouvrir une porte et à abaisser un des mûrs qui retenaient les élèves. Adam reprit donc :"Vous devriez pouvoir les évacuer là. Vous avez dix secondes !" Il se mit ensuite à courir. En dix secondes, elle pourrait au moins en faire sortir quelqu'un, peut être pas tous, mais une partie au moins. Adam espérait que tout se passe sans des blessés, car après tout c'était son système. Bien qu'il est fait se système il y a longtemps et qu'il faisait partie des système à remettre à jour. Il devait s'en occuper. Cependant, il était persuader qu'il aurait eut plus de temps. Il esquiva plusieurs élèves en courant, manquant à plusieurs reprises de se prendre des mûrs. Il connaissait les couloirs par coeur, il savait où il devait aller. Il dessera sa cravate en arrivant sur les lieux. Il posa sa tablette sur une petite table, puis il remonta les manches de sa chemise blanche et fit en parlant à l'interphone, qui fonctionnait correctement :" Je suis là, je vais ouvrir la porte centrale, je ne peux pas pirater les différentes commandes de l'extérieur, je vais devoir entrer. Alors tenez vous prêt à sortir. Je vais couper le courant durant quelques minutes, ce qui va bloquer les armes et me laisser le temps de tout refaire, et vous laissez suffisamment de temps pour sortir." Adam soupira et coupa le courant. Une lumière rouge s'enchlencha ensuite, tournant sur elle même, montrant alors qu'il y avait un soucie. Il finit par arriver à ouvrir les portes, il dut forcer dessus, car elles ne s'ouvrirent pas entièrement, à cause de la panne de courant. Adam réussit à passer. Et il se dit que les jeunes pourraient passer également. "C'est bon, allez y sortez de là." Il se dirigea vers un des mûrs et ouvrit un petit bout du mûr, il y brancha son câble et fit à la jeune femme :"Vous pouvez sortir également je vais m'occuper de ça"...mais le soucie était, est-ce que l'ancien système n'allait pas se ré-enclencher et devenir totalement dingue ?


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abigail Miller
Doyenne de l'Élite novice
Messages : 32
dollars : 320
Avatar : Jaimie Alexander
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 3 Aoû - 13:25
img_rp
What the hell is going on?
La salle d'entrainement est en délire!

C’est quoi l’idée d’avoir un téléphone à fil dans une université super technologique? Quel côté pratique dans une salle d’entraînement? À savoir. Je tiens le téléphone d’une main, ayant avancé le plus près que je le pouvais de mes élèves, stoppée par la longueur du fil. Lorsqu’il me précise qu’il va tenter de faire quelque chose de son bureau avant de quitter, j’ai envie de l’envoyer promener pendant quelques secondes. Ce n’est clairement pas le temps de faire des essais erreurs. Je me penche pour éviter un laser. Super! Au moment où je suis prête à lancer le téléphone au bout de mes bras pour tenter d’aller percer un des murs, le mur face à moi glisse dans le sol. J’aperçois mes élèves, laissant pendre le téléphone à la ligne pour courir vers mes élèves. Le technicien m’a dit que j’avais 10 secondes pour les sortir de cette prison avant que le mur se reconstruise. Je leur demande donc fermement de courir vers l’entrée, ce que plusieurs font sans hésitation. Cependant, quelques uns d’entre eux restent collés aux murs. Avant que je puisse leur ordonner de me suivre, le mur me coupe encore une fois d’eux. Je grogne, me retournant vers ceux qui sont parvenu à s’échapper. Ils sont prêts de la porte, mais encore en danger. Je les rejoints, créant un mur de glace autour d’eux et de la porte pour éviter que des projectiles puissent les atteindre. À cet instant, j’entends la voix du technicien dans le haut parleur. L’instant d’après, le noir total suivit de lueurs rouges. Je me retourne vers mes élèves pour m’assurer qu’ils puissent évacuer en toute sécurité. Dès que la porte s’ouvre, trop lentement à mon goût, je presse mes élèves de quitter la salle. Ceux-ci sortent, mais je ne les suis pas. J’observe le technicien entrer, et pour lui permettre de se rendre aux murs je fais tomber mon mur de glace. Celui-ci se dirige immédiatement vers la prison de murs et je le suis avec empressement. Je l’observe ouvrir une partie du mur pour y brancher un fil, impatiente. Lorsqu’il me conseille de quitter à mon tour, je pince mes lèvres d’irritation.

- C’est mes élèves à l’intérieur de ses murs, hors de question que je quitte sans eux.

Je l’observe, septique.

- C’est toi qui a construit cette salle? Pourquoi ça vire au citron tout d’un coup?

Ma voix est sèche et aigri. Je réalise alors que je parle à un de mes collègues, et je me tape mentalement sur les doigts. Dans ce genre de situation, je deviens rapidement tyrannique et je peux parfois manquer de respect.

- Au fait, je m’appelle Abigail. Je suis la doyenne de l’Élite Novice…


Je ne sais pas pourquoi je trouve important de mentionner mon poste. Peut-être pour justifier mon attitude inappropriée?




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adam Estuevez
« Tu voudrais que la société t’acceptes mais tu ne t’acceptes pas toi-même. »
Messages : 67
dollars : 543
Avatar : Elyes Gabel
Multi-comptes : non
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 12 Aoû - 10:21
Adam avait réussit à entrer, mais visiblement certains gamins étaient encore coincer à l'intérieur des mûrs. Il savait qu'un système de sécurité n'allait pas tarder à s'activer, il avait très peu de temps et il refusait de discuter. Il n'avait pas de temps à perdre avec tout ça. La femme refusa de sortir, prétextant que c'était ses élèves qui étaient dedans. Il lui largua sans même la regarder : "Il aurait fallut lire la feuille coller sur la porte avant d'entrée si vous vouliez autant les protéger vous élèves !" Ouais c'était pas cool comme remarque mais Adam était pas bien, il avait du mal à se canaliser à cet instant même. Il avait pourtant coller un message sur la porte, précisent bien que le matériel était obsolète et qu'ils allait devoir le changer, qu'il ne fallait pas y aller pour le moment. Mais ça, évidemment, les mutants d'ici, ne prenaient pas toujours le temps de lire correctement les notices de sécurités qu'il mettait en place. Bon sang qu'en est-ce qu'ils allaient le prendre au sérieux malgré le fait qu'il n'ai pas de pouvoir ? Il soupira et grogna entre ses dents quand elle lui demanda si c'était lui qui avait fait ça : "Non, j'ai juste installer le système de verrouillage, je suis pas un combattant !" Un signal sonore se fit entendre. Les fusil et autres armes de la pièces commencèrent à s'agiter de nouveaux. Adam ne prit le pas le temps d'écouter le prénom de la demoiselle et il arracha les fils d'un coup, se prenant un bout coups de jus qui le fit voler à l'autre bout de la pièce. Le mûr qui séparait les gamins s'abaissa et ils purent enfin sortir...à condition qu'ils courent vite car la porte venait de se ré-actionné avec le système de sécurité qui venait de redémarrer. Le courant était de nouveau en marche. Adam secoua la tête, légèrement sonner par le coup de jus et se frotta le front. UN laser vint s'écraser à ses pieds, il se leva d'un coup et cria à la jeune femme :" Foutez le camp d'ici toute suite ! Le système s'est ré-enclencher, il nous prend pour des intrus, il ne nous reconnait pas !" Il se précipita vers l'endroit où il avait laisser son matériel et il effectua une glissade afin de récupérer ses outils sans se faire toucher par les lasers. Entant qu'humain, il savait qu'il n'avait pas beaucoup de chances de survie ici, mais il n'aurait jamais penser être en danger par ses propres systèmes. Il se cacha derrière un mûr qui venait de s'enclencher. Il commença à pianoter et en tournant la tête, il remarqua qu'aucun ado étaient encore présent, mais il vit la jeune femme. Il grimaça et continua de pianoter. "Pourquoi vous êtes encore là ?"


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abigail Miller
Doyenne de l'Élite novice
Messages : 32
dollars : 320
Avatar : Jaimie Alexander
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Sep - 12:36
img_rp
What the hell is going on?
La salle d'entrainement est en délire!

Mais ma parole, il est particulièrement arrogant celui-là! Je pince mes lèvres à son commentaire, tentant de garder mon sang froid. Je sais très bien comment utiliser la salle d’entrainement, j’étais présente lors de la construction d’Eden. La salle a peut-être été ajoutée dernièrement, mais nous avions participé à élaborer les plans. Bien que j’aimerais faire preuve de plus de diplomatie, le fait qu’il ose mettre en question mes compétences fait bouillir mon sang. Je mords ma lèvre, lâchant tout d’un coup

- Je crois que vous ne savez pas à qui tu t’adresses jeune homme. Je fais partie des fondateurs d’Eden, et j’ai aidé à construire les plans de cette salle. Je sais très bien comment l’utiliser, et ce problème n’a rien a voir avec la construction et il est loin d’être obsolète!

Je me tais, observant ses manœuvres. Il me dit qu’il n’a pas participé à la construction de la salle, ce qui me surprend peu. En majorité, je connais le personnnel. Celui-ci doit avoir rejoint Eden recemment, ou alors il se fait aussi discret qu’une taupe.

- Et bien ton système ne semble pas fonctionner correctement…


Un bruit strident me fait sursauter. J’observe les armes s’agiter autour de nous, et je mords ma lèvre un peu plus fort. Un goût de fer coule sur ma langue. La douleur de ma lèvre percée m’aide à me concentrer sur la tâche présente. Je lève mes mains plus près du mur, prête à utiliser mon pouvoir si nécessaire. Puis, tout d’un coup, l’homme se fait projeter sur un mur après avoir tiré des câbles sortant du mur. Le mur s’affaisse, et je prends une fraction de seconde à hésiter entre mes élèves et l’homme. Le voyant remué légèrement, j’en conviens qu’il n’est pas blessé. Je m’avance donc vers mes lèvres, et d’un ton autoritaire de leur ordonne de courir vers la sortie. La voix de l’homme se joint à la mienne, ce qui m’irrite légèrement. Or, les lasers me préoccupent d’avantage. Une fois tous les élèves en sécurité de l’autre côté de la porte, je me dirige d’un pas rapide vers le technicien en évitant les lasers, Celui-ci s’est dirigé vers ses outils. J’en déduis qu’il va bien. Avant que je puisse le rejoindre, celui-ci se met à l’abris derrière un nouveau mur. Je vais le rejoindre contre mon gré, et son commentaire me donne envie de le congeler sur place.

- Si j’ai bien compris, tu n’es qu’humain. Sans mon aide, tu ne pourras pas sortir d’ici… ET puis…

Je pointe mon index vers la sortie. La porte s’est refermée, nous enfermant tous les deux dans cette pièce disjonctée.

- Donc, t’as un plan de génie pour mettre en arrêt le système de sécurité?

Bien que je n’aime pas lui demander son opinion, je n’ai aucune idée de la manière dont fonctionnent les systèmes électriques de cette pièce. J’en connais néanmoins toutes les armes et les défenses, mais je ne sais aucunement comment intercepter leurs conduits.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Adam Estuevez
« Tu voudrais que la société t’acceptes mais tu ne t’acceptes pas toi-même. »
Messages : 67
dollars : 543
Avatar : Elyes Gabel
Multi-comptes : non
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Sep - 13:35

What the hell is going :
La jeune femme était revenue à la charge prétextant qu'il ne savait pas qui elle était, en effet c'était exacte, et qu'elle avait aider à la construction de la salle. Il tilta et la regarda de haut en bas, puis détournant une fois de plus son regard pour lutter pour ouvrir cette porte il fit :" Bah je ne vous félicite pas, car si vous avez aider à construire cette salle, vous devez donc savoir que tout ce qui est électronique et informatique est totalement instable dans cette zone là, d'où pourquoi je devais installer mon système afin de garder une connexion stable, mais visiblement vous n'aimez pas lire." Adam était en colère et surtout stresser. Il était dans un sens, le seul ici à risquer sa peau en tant que tel. La plus part des enfants ici savaient se défendre, ils avaient tous des pouvoirs, lui ne pouvait conter que sur sa rage et son intelligence. Génial comme pouvoir hein ? Il s'énerva sur un fil :"Mais tu vas te décrocher t..." Et le coup de jus l'envoya voler à l'autre bout de la pièce. Légèrement endolorit par le coup de jus il eut un peu de mal à se relever. Il avait les cheveux dresser sur la tête. Pour une fois, il n'avait plus ses petites bouclettes. Il toussota et regarda ce que la femme faisait. Le son était brouillé et ses action au ralentie. Il avait les doigts brûlés par le coup de jus mais il ne sentait pas la douleur pour le moment. Il secoua la tête pour essayer de reprendre le contrôle de son être et au moment où il commença à bouger il vit un laser s'arrêter pile au niveau de ses jambes. Il resta de marbre et se redressa d'un bon, bien que sa tête tournait, il continua d'hurler à tout le monde de sortir. Il aurait dut surement suivre son propre conseil, mais il était hors de questions qu'il laisse cette salle ainsi. C'était son boulot. Il courut, glissa et récupéra une partie de ses affaires, en évitant par on ne sait quel miracle les lasers. Cacher derrière un muret, il faisait gigoter ses doigts pour ne plus sentir cette sensation de brûlure, il avait de belles cloques. En même temps, qu'elle idée il avait eut d'arracher les files de cette manière ? Il n'avait pas eut trop le choix. Il grimace quand il la voit arriver, il tente de cacher ses doigts en pianotant le plus rapidement possible. Il ne supporte pas qu'on voit ses faiblesses. Il se passe nerveusement une main dans ses cheveux en bataille et lui demanda pourquoi elle est encore là. Elle affirme, à juste titre, qu'il est humain et rajoute que la porte s'est refermé. Adam grimace et sort un "Ugh". Rien de plus, rien de moins. Une mini explosion retentit derrière eux, Adam lève la tête et voit qu'une sorte de mini missile a été envoyer juste derrière eux. Il observa la machine et fit :" Courrez jusqu'au prochain mûr à mon top...5...4...3...2...1...Maintenant !!" Il se lève et court jusqu'au mûr qui vient d'apparaître juste devant eux. L'autre mûr, leur ancienne cachette est détruit. Il fit :"Ouais je suis humain, vous aurez tout le temps de rire plus tard. En attendant, je suis surement le seul à pouvoir pirater ce truc. Bon sang, je ne comprend rien, depuis plusieurs semaines tout se détraque, je passe mes journées à tout reformater. Je sais pas qui joue avec mes systèmes, mais il commence sérieusement à me taper sur le cerveau." En pianotant, il arrive à stopper et ranger le missile. Il soupire. Tout s'arrête. Il regarda la jeune femme et fit en bougeant ses doigts pour les forcer à bouger et ne plus ressentir la douleur :" Voilà une chose de faite. Je vais m'occuper du système central, il est sous une des dalles. Vous essayez d'ouvrir la porte." Marquant une pause, il reprit :"S'il vous plait." Il sortie un tournevis et tenta d'ouvrir la dalle. Il n'avait aucune idée des autres pièges que constituaient la pièce. Il était le chef de la sécurité d'accord, mais on ne lui avait pas dit ce qui se trouvait dans cette salle, étant donner qu'il n'y allait jamais.

DEV NERD GIRL



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eden :: Institut :: Sous-sol :: ➤ Salle d'entrainement virtuelle-
Sauter vers: