Eden


 :: Personnages disparus Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

The Punisher Junior ? Il parait que je ressemble à mon père.

Invité
Invité
Ven 14 Avr - 19:00
Invité

Tony Franck Castle

I'm untouchable darkness, a dirty black river to get you through this. In the mouth of madness, down in the darkness


Nom : Castle, je suis le fils de mon père quoi.
Prénom : Tony en prénom d'utilisation et Franck en second prénom, principalement le prénom de mon père aussi.
Âge : 37 ans
Date de naissance : 08 mars
Situation familiale : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Descendant de / Génération / Héritage de quel pouvoir si pouvoir il y a : The punisher ○ 2nd ○ Euh.... les armes à feu ?
Groupe : Civil
Avatar : Jon Bernthal

Anecdotes
"tu vois mon fils, ici, c'est ton héritage."

"Wooow, et quand j'apprendrai à les utiliser."

"Cet arsenal, n'est pas un jouer Tony. Tu devras bien faire attention, mais dès ton dixième anniversaire, je t'apprendrai"

La relation père et fils étaient fusionnelle. Mon père, je l'ai toujours vu comme un Rebelle fasse au loi, mais un gros con aussi qui avait suffisamment la tête sur les épaules. Il était fort, et savait ce qu'il faisait, alors pourquoi, ne pas préserver cela ? Je fais ma justice et le gouvernement fait la.... non ils font rien. C'est drôle hein, mais si on élève tous les "super-hero" ou les gens qui font leur justice, le taux de criminalité augmente de 100%. J'ai donc décidé de suivre les lignes de mon père.

Caractère

Vulgaire, Nerveux, Colérique, il a tous les défauts sur l'énervement, peut-être parce que très jeune Tony s'est vu grandir dans la guerre, la mort, la violence. Sarcastique, Sadique et Psychopathe sur les bords, Tony ne fait strictement rien à la légère. Il est brute de décoffrage. Il déteste paraître faible, et pourtant Erika le rend faible. Constamment à veiller sur elle depuis qu'il l'a sauvé. Elle ne le lâche, mais quelques part, il garde une part d'humanité grâce à elle, et il lui apporte de la tendresse, parce que c'est comme cela qu'elle le rend tendre et avenant. Elle est enfantine et lui, trop sérieux parfois, donc il se complète.

black pumpkin




Derrière l'écran
Pseudo : Bus
Prénom : Sarah
Âge : 17 ans
Pays : FR
Fréquence de connexion : everydayyyy
Inventé ou scénario : Inventé
Commentaires : C'est mon 5e compte D:
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 14 Avr - 19:02
Invité

Histoire




J'ai grandi dans un univers ou j'ai appris dès mon plus jeune age à donner justice moi-même, surtout après la mort de ma soeur, lorsque j'avais 8 ans, elle était plus vieille que moi de 8 ans et accompagné mon père lors de ses interventions, elle est morte à l'une d'elle, d'une balle dans le crâne par un fils de pute que mon père traquer depuis des mois. Mon père me disait que je devais jamais me fier à la justice. Quand il me racontait son histoire, je comprenais pourquoi, depuis que je suis haut comme trois pommes, je dénigre la justice. J'avais 10 ans quand mon père m'apprend à utiliser ses armes à feux, qu'il me présente son arsenal et qu'il me dit qu'un jour, je devrais me faire petit, car il se peut qu'un jour il se fasse tuer. Je n'en voulais rien, mais il me disait que ce qu'il m'apprenait, cela serait juste pour me défendre. Mais bon...

A 20 ans, je me battais avec mon père, on se battait pour s’entraîner et s'amuser. J'avais toujours été très fusionnel avec lui, délaissant ma mère d'ailleurs. De mon coté, je devenais flic, bien que je l'ai dénigré, c'était le domaine ou j'étais bon, et ça me défouler. J'avais 25 ans, lorsque mon admission dans la police criminelle s'effectue. Cinq ans plus tard, se fut le drame, Mon père avait disparu du jour au lendemain. Pendant, cinq ans j'ai cherché qui aurait pu enlever mon père et pourquoi. Et puis, j'ai été victime de plusieurs attentats sur moi-même pendant cinq ans. Soit disant pour récupérer cette pierre à mon coup que mon père m'avait offert lorsque j'étais jeune. Je ne voulais pas vraiment m'en séparer mais soit disant elle était la clé qui manquait à untel pour je-ne-sais-quoi, ni laisser mon père dans la merde, ni que que ce soit d'autres.

J'avais pris des armes et en avait suivi un, déterminé à retrouver mon père. J'arrive dans un entrepôt et je perd le type de vu lorsque je trouve un sous-sol. Ils devaient se cacher là, je ne les connaissais pas, mais, ils allaient payer. Je rentre dans ce sous-sol et visite discrètement tuant quelques gardes d'un geste de la main au passage. Jusqu'à y trouver mon père dans une cage. Il était blessé de partout, mourant. J'ouvre la cage à l'aide de mon lance-flamme faisant fondre les barreaux et m'y faufile. Je le redresse vers moi, et lui parle tentant de le réveiller. La seule chose qu'il me dit c'est "sauve la et tue les." avant de s'éteindre. La fin de Punisher ?

Non, je dis un nouveau commencement. J'étais pris de rage et de haine, quelques choses en moi c'était brisé. Je ne savais pas qui, il voulait que je sauve mais en tout cas, je tue tout ceux qui étaient sur mon chemin dans ce sous-sol. Quand j'arrive dans une grande salle, une jeune femme à moitié dénudé, couverte de bleu, elle était blonde, belle, elle me faisait penser à... ma soeur. Elle s'appelle Erika, et alors que je commence à la détacher, une foule d'hommes armés jusqu'aux dents s'abat sur nous. Je la porte jusqu'à un coin de la salle, jouant de mon sarcasme pour les faire patienter, puis, je les reçois tous un par un. Les mettant tous au sol, je sentais son regard sur moi ce qui m'encourageais, tout homme aime faire le beau devant une belle blonde. Cependant, elle était affaiblie et quand j'eus fini, blessé légèrement ici et là, elle s'était endormie. Je la soulève et la ramène chez moi. Je m'étais à peine remis de la mort de mon père que je devais m'occuper d'une jeune femme tout à fait ravissante.

Par la suite, je me suis découvert une passion pour la tuerie. J'aime tuer, torturer. Je me suis d'ailleurs fait virer de mon poste de flic. Tant mieux vous me direz. Erika dormait pendant un moment, elle a dormi plusieurs semaines d'affilé, c'est d'ailleurs le jour de mon 36e anniversaire qu'elle se réveille. Le début avait été compliquée, je n'étais pas habitué à tant de reconnaissance, elle m'était reconnaissante, bien que je ne savais toujours pas qui était ces gens. Et encore aujourd'hui Erika ne veut pas tellement en parler. Cela fait fait un peu plus d'un an qu'elle et moi, on tue, parfois pour le plaisir, parfois pour faire justice, parfois on vole. Je m'arrangeais pour toujours voir un sourire sur ses lèvres rosées. Cela fait quelques jours que nous avons déménagé au Canada, nous avions entendu parler de l'institut et nous voulions nous amuser un peu avec des gens qui se croient plus fort parce qu'ils sont du cotés de la justice. A nous de leur apprendre le contraire, non ?

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ven 14 Avr - 21:06
Invité
T'es laid

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Sam 15 Avr - 8:42
Invité
Merci toi aussi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eden :: Personnages disparus-
Sauter vers: